arpitan.ch & francoprovencal.ch

Sens tués des arpitans (patouésans) tot u tôrn du Mont-Blanc !

Accueil > Valês (VS) > Randogne > è j’irondèlè - Les hirondelles

è j’irondèlè - Les hirondelles

lundi 1er avril 2024

Alternate Table Background
Pour Pâques vous les voyez arrivés, pressée elles ne doivent pas s'emballer
Pè Pâcouè vo lè vid'arévâ prèchéié lè divon pa ch'einbalâ
qu'il fasse beau ou qu'il fasse mauvais, elles annoncent toujours le beau printemps.
ké fajè bé o ké fajè crouée tin, lè j'anonsò tòzòr lo béi fourtein.
Elles ont dû faire un long voyaage pour venir d'Afrique: quel courage!
Lè j'ann contâ fér'oun lon voyazò pò vènic d'Afrik couïn corazo!
Faire un voyage sans boire et sans pain que des mouches pour se passer la faim.
fér'oun voiyazò chèen bir'è chein pan kè dè mossè pò ch'ën pacha la fan.
Croyez-vous qu'elles se trompent de chemin? Bien plus que nous, les oiseaux sont malins
Crérè vò qï chè tronpò dè tsimïn? Tsè méi qè nò, lè j'ojéi chon malïn
ils viennent voleter autour des maisons pour faire leurs nids dessous les chevrons: l'automne
vinyon volatâ lotor dè mijon po férè ló néc dèjò lè tchèvron; d'ouctonn
avec peine on les voit partir, en mai avec joie on les voit revenir; après avoir un bon moment
in peina lè vèyin partic ën may avouéi zouéi lè vèyin vènic; apréi aï proc corcha
voleter, sur les fils ils viennent se reposer; vous savez certainement que pour s'accoupler,
volatâ, chou lè fic vinyon chè rèpojâ vo chadè fiavo kè pò ch'acobla,
males et femelles doivent se chercher; vous savez aussi que pour se marier
mahlo è fèmèlè conton chè tsèrca; vo chad'avoui kè pò chè mariâ
ils n'ont pas besoin d'aller chez le curé. Comme c'est beau de voir les femelles sans se plaindre
l'an pa bèjoin d'alâ vè l'incoura. Vouéro lè bi dè vèrè lè fèmèlè chin chè plindrè
crier ni gémir chercher mouches, moucherons, vermines à leurs enfant doivent beaucoup
criâ ni jèmèlâ tsachyè mossè mochèlon vèrmina à chyouj'infann contè manic
apporter. Pour moi des gros ou des petits oiseaux, les hirondelles sont bien les plus beaux.
portâ. Por mè di gro o di pétic oujé lè j'irondélè chon pròc lè plo bé.
Vous les voyez pendant le jour passer comme s'ils avaient laissé le lait sur le feu;
Vò lè vidè n'ën lè zòr pachâ comin ché l'ouchan lo lasséi chou lo fouâ;
Parce qu'on n'est pas des sauvages chez nous et dans les villages avec plaisir
por chin kè no chin pa dè charvazo ëntchyè no è i vilazo avouèi pléjic
elles viennent nous trouver et nous ne manquons pas de les saluer, si c'est une chose
lé vinyon no trova è no mankën pa dè lè chalouâ ché l'è ouna tsoouja
encore bien claire elles remuent le feu comme les Anniviards, elles viennent chez nous
ouco proc clar lè rèmon o foua comin lè j'Annèvyar lè vènyon ëntchè no
pour notre chaleur et nous nous remuons pour notre travail; elles ne viennent
po noha tsalô è no no rèmoin po noha labor; lè vényon
sûr pas pour gagner de l'argent mais plutôt pour trouver de bonnes gens. Sur les fils, le matin
sour pa po ganyè d'arzënn ma ploto po trova dè bravè zin. Chou lè fic lo matïn
elles viennet , disent bonjour, on vient chanter pour vous tous les jours, le bon Dieu
vinyon , djonn bonzor no vignën tsanta por vo to lè zor; lo bon Djou
nous devons beaucoup le remercier; le pays les remercie sans compter pour le bienfait
no contin manic gaba ; lo païc lo rèmachè chin contâ po lè bïnféi
rendu aux paysans et à nos autres bons vieux patoisants.
rendou i païjan è a no j'atro bon vio patoasan.